BB immobilier
Publié le - 1042 v. -

La déclaration SCPI pour les nuls

L’investisseur ayant perçu des revenus locatifs issus de SCPI est assujetti au paiement de l’impôt sur les revenus fonciers. Ceci en fonction du régime fiscal auquel il est soumis : le régime réel ou le régime micro foncier. L’investisseur est alors appelé à remplir le formulaire de déclaration adéquat par rapport au régime choisi.

L’Imprimé Fiscal Unique et les formulaires de déclaration

C’est à partir de l’IFU ou Imprimé Fiscal Unique que sont réalisées les déclarations des revenus de SCPI. Ce formulaire est fourni tous les ans par les gestionnaires de SCPI ; il est remis à chaque investisseur. Ce dernier y reporte alors les montants à déclarer correspondant aux revenus réalisés sur l’année précédente. C’est en fonction des nombres de parts souscrites que les revenus et les charges seront évalués sur l’IFU. En outre, l’investisseur remplit le formulaire de déclaration classique 2042 dans le cas où il est soumis au régime micro foncier. Le formulaire 2044 est en revanche destiné au contribuable souhaitant déclarer ses intérêts d’emprunt et ses autres charges, celui-ci étant dans ce cas soumis au régime réel.

Par ailleurs, on distingue trois sources de revenus de SCPI assujetties à l’imposition :

  • Les revenus issus de l’investissement SCPI
  • Les plus-values de cessions de l’immobilier exploité par la SCPI
  • Les plus-values sur la revente des parts de SCPI

Les avantages de la souscription à une SCPI

En achetant des parts de SCPI, l’investisseur peut se constituer un patrimoine immobilier diversifié : immobilier de logement, immobilier professionnel ciblant un large secteur d’activités, etc. Ceci a pour avantage la mutualisation des risques et de la gestion y afférente. D’autre part, l’investisseur peut percevoir des revenus complémentaires sans avoir à subir les contraintes de la gestion locative. Celle-ci est en effet entièrement prise en main par le gestionnaire. Enfin, les SCPI, notamment celles de rendement, enregistre une performance intéressante en termes de rentabilité : celle-ci est de l’ordre de 4,5% à 5,5% net par an.